Focus : Clemenceau en Amérique

Jacob Hamburger
8 September 2020

Nous revenons la semaine prochaine de notre pause estivale avec une série de publications à l’occasion de la parution de Georges Clemenceau : Lettres d’Amérique. Cette collection d’écrits du jeune Clemenceau, correspondant du journal Le Temps aux États-Unis dans les années 1860, paraît en français pour la première fois grâce à Patrick Weil et Thomas Macé. Comme l’écrit Bruce Ackerman dans sa préface (dont nous publions la version originale, inédite en anglais), Clemenceau se présente dans ces lettres comme un observateur de la démocratie en Amérique à la hauteur de Tocqueville : un admirateur de Thaddeus Stevens et des Républicains radicaux, et un ennemi farouche de tous les impérialismes de l’époque. Comme l’écrit Weil dans un extrait que nous adaptons ici, Clemenceau apparaît dans cette présentation comme l’un des fondateurs de l’alliance atlantique qui émergera après sa mort. Avec ces textes d’Ackerman et de Weil, nous publions une sélection de lettres de Clemenceau qui portent sur l’impeachment du président Andrew Johnson. Son portrait d’un pays toujours divisé après la guerre civile de 1860-1865, d’une rebellion contre un chef d’État réactionnaire et d’une épidémie mortelle (celle de la fièvre jaune) paraîtra étrangement familier au lecteur d’aujourd’hui.

 

***

 

We’re back from our summer hiatus next week with a series coinciding with the release of Georges Clemenceau : Lettres d’Amérique. Edited by Patrick Weil and Thomas Macé, the book presents for the first time in French the complete collection of the young Clemenceau’s writing as the American correspondent for Le Temps in the 1860s. As Bruce Ackerman writes in the book’s preface, we discover in Clemenceau’s writings an observer of American democracy no less astute than Tocqueville: an admirer of Thaddeus Stevens and the Radical Republicans in the turbulent aftermath of the Civil War, and a fervent opponent of the imperialisms emerging at the time. And as Weil writes in an extract from the book adapted for our series, Clemenceau appears as a titan of the Atlantic alliance that would only emerge in full after his death in the twentieth century. In addition to these texts by Ackerman and Weil, we will be publishing two selections of Clemenceau’s coverage of the lead-up to the impeachment of President Andrew Johnson. His portrait of a nation wrought by factional division, an uncertain rebellion against a reactionary leader, and even a deadly viral outbreak (of yellow fever), will appear strikingly familiar to readers in 2020.

 

Photo credit: Bundesarchiv, Bild via Wikimedia Commons (CC BY SA 3.0)

Tags: , , , ,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *