Laïcité à la française : New Issue of ‘The Tocqueville Review | La revue Tocqueville’

11 December 2023

Comprendre la ‘laïcité à la française’ : malentendus, mythes et réalités.

Le nouveau numéro de La revue Tocqueville, publié en automne 2023, est désormais disponible en ligne(Vol. 44, No. 2)

Published in the fall of 2023, the latest issue of The Tocqueville Review is now available online. (Vol. 44, No. 2)

La revue Tocqueville est spécialisée en sciences sociales, publiant des essais sur l’actualité, l’histoire et la philosophie politique ; elle contient également une section sur les études tocquevilliennes. Dans ce dernier numéro, La revue a publié des articles en français par Catherine Audard, Cécile Laborde, Valentine Zuber, David Koussens, Stéphanie Hennette Vauchez, Jean-Yves Pranchère, Alan Kahan, Françoise Mélonio et Olivier Zunz.

 

A journal of social science, the Review publishes essays on current affairs, history, and political philosophy; it also features a regular section on Tocquevillian studies. This issue contains articles in English by John Bowen, Eoin Daly, Sarah Wilford, as well as Eduardo Nolla.

 

(Français) — Découvrez les articles de La revue ci-dessous :

  • Comprendre la ‘laïcité à la française’ : malentendus, mythes et réalités. Introduction : un article de Catherine Audard et Cécile Laborde. Dès que l’on s’intéresse de près à l’histoire de la laïcité à la française, à l’anthropologie des groupes concernés comme à la législation, on découvre une réalité infiniment plus complexe. Entre la rhétorique de la laïcité à la française et sa réalité concrète, la distance est fort grande comme le montrent les contributions de ce numéro, faisant appel à un ensemble de disciplines (histoire, sciences juridiques, sociologie et anthropologie) ainsi qu’à des comparaisons avec les Etats-Unis.

 

  • “La laïcité française au regard des droits de l’homme : entre garantie de la liberté de conscience et contrôle du religieux” : un article de Valentine Zuber. La laïcité est une « exception française » et la France le « pays des droits de l’homme ». En revenant sur les impensés historiques à l’origine de ces deux slogans cocardiers, l’auteure cherche à analyser la part et l’influence croisées des philosophies politiques qui ont le plus marqué le républicanisme français en matière de définition des droits et des libertés au cours de son histoire. Au terme de cette analyse, l’auteure se demande si la teneur actuelle de la politique laïque en France ne tend pas à mettre en cause le respect inconditionnel dévolu aux idéaux libéraux portés par le système international des droits de l’homme. Est-ce à l’Etat laïque de s’adapter aux religions ou bien est-ce au contraire aux religions et à leurs adeptes qu’il convient de se plier intégralement aux exigences républicaines ?

 

  • “La séparation des Églises et de l’État en France : variations sur un même thème” : un article de David Koussens. Souvent invoqué dans l’analyse des mesures d’interdiction des expressions individuelles du religieux, le principe de séparation des Églises et de l’État renvoie pourtant et avant tout à un rapport aux expressions du religieux dans leur dimension collective, et même plus largement à un rapport au religieux dans sa légitimité à participer de la production d’un commun. C’est dans cette perspective que cet article aborde le principe de séparation en discutant deux de ses déclinaisons : la séparation des cultes et de l’État ; celle de la religion, du patrimoine et de la culture.

 

  • “Écoles confessionnelles et le droit de la non-discrimination : des effets subversifs de la comparaison France/États-Unis” : un article de Stéphanie Hennette Vauchez. Le présent article confronte l’idée selon laquelle les écoles privées confessionnelles jouissent d’un régime d’exemption à l’analyse comparée du droit états-unien et du droit français. La comparaison entre le régime juridique des écoles confessionnelles aux États-unis et en France permet d’analyser le premier modèle comme séparatiste et le second, comme accommodationiste. Ce faisant, l’article affirme la pertinence des écoles confessionnelles comme point d’observation et d’analyse de la neutralité religieuse de l’État.

 

  • “Libéralisme et laïcité” : un article de Jean-Yves Pranchère. La définition de la laïcité oscille entre plusieurs pôles. Deux livres récents se confrontent aux dialectiques qui naissent de là : dans L’Éternel défi. L’État et les religions en France des origines à nos jours, Lucien Jaume propose une approche historique qui interroge les relations du temporel et du spirituel ; dans Une philosophie libérale de la religion, Cécile Laborde élabore une analytique rigoureuse de la question des différentes libertés que recouvre de façon trop indistincte la « liberté religieuse » ainsi que celle de leur articulation sous les principes de l’égalité des droits et de l’intégrité de la personne. La nature des liens entre laïcité, libéralisme et démocratie s’en trouve puissamment éclairée.

 

  • Tocquevilliana – “Les Conversations Tocqueville : 5e édition, 2023” : un article d’Alan Kahan, Françoise Mélonio et Olivier Zunz. Les Conversations Tocqueville se proposent de faire dialoguer ensemble des hommes politiques, des universitaires, des responsables de fondations, principalement européens et américains. Les Conversations 2023, fidèles au souci d’aborder les enjeux contemporains dans un esprit tocquevillien, ont porté sur l’Europe de demain : faut-il réarmer la démocratie ? La guerre en Ukraine a changé l’Europe.

 

(English) – Discover the Review‘s articles below:

  • “Governing Islam in a Country of Laïcité: Mosques, Public Space, and Halal Food in France”: an article by John R. Bowens. I argue here that in French political discourse, the term laïcité works as what W. B. Gallie has called an “essentially contested concept”, and that consequently we should study its strategic uses in specific debates rather than treating it as a neutral analytic concept. I then develop the argument that the term laïcité marks a history of governance involving both control and support of religious institutions, not a simple separation, and I focus on the case of Islam. In what follows, I examine the negotiations between state actors and their Muslim interlocutors concerning ways to meet policy goals without violating sensibilities of laïcité. Central to these policy debates are arguments about public space.

 

  • “Legislating Fraternalism: Representations of Marianne in the 2010 French Face-Veiling Ban”: an article by Eoin Daly. While French laïcité is now understood as prohibiting public displays of religiosity (at least ‘conspicuous’ displays) by private citizens, this can be understood as expressing two quite contradictory demands, especially for minority or racialised subjects. On the one hand, the good republican citizen is portrayed as candidly expressive, and the voile intégral in particular is therefore condemned as austère. Yet on the other hand, the republican norm is also one of fraternal modesty, and so the voile intégral is also condemned as rather the opposite—as ostentatious. In this essay, I discuss how these contradictory demands of republican normativity were conveyed pedagogically around the time of the 2010 ban on face veiling, using the ambiguous image of Marianne.

 

  • Tocquevilliana – “Religion, Womanhood, and Democratic Conditions in Tocqueville”: an article by Sarah J. Wilford. Alexis de Tocqueville is famous as a theorist of associations, but our current account of associationalism overlooks the relationship between religion and womanhood in Tocqueville’s thought. Previously, these themes have been studied in isolation, and the interplay of religion, womanhood, and democratic conditions has been neglected. Offering a new perspective, this article finds commonalities between religion and womanhood in Tocqueville that elucidate both themes and our account of democratic associations more broadly. This analysis offers a general logic behind Tocqueville’s most important tools for combatting democracy’s “defects,” a logic that will serve contemporary democracies.

 

  • Tocquevilliana – “Tocqueville, a Realistic Idealist”: an article by Eduardo Nolla. Villaverde’s excellent book, Tocqueville y el lado oscuro del liberalism [Tocqueville and the Dark Side of Liberalism] could more precisely have been published as Tocqueville on Racism and Colonialism. These are the topics that fill almost the entire work. A review by Eduardo Nolla.

 

The Tocqueville Review | La revue Tocqueville is published bi-annually by the University of Toronto Press and on MUSE. It is led by La Société Tocqueville, with the participation of the American University of Paris and the Observatoire Français des Conjonctures Économiques. Subscriptions to the print versions can be made online.

Tags: , , , , , , ,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *