Revue de presse : 14 février

Tocqueville 21
14 February 2021

Suite à de nouvelles révélations sur le paradis fiscal du Luxembourg, Thomas Piketty appelle à une « transformation profonde du système économique dans le sens de la justice et de la redistribution ». Un impôt sur les fortunes les plus importantes, et une transparence fiscale mondiale – depuis longtemps des solutions préférées de Piketty – ne servent pas qu’à combattre les inégalités. Pour Piketty, il est essentiel de redistribuer la richesse par une augmentation générale de salaires, et de réduire l’endettement public pour sortir de la crise du Covid-19.

 

L’opération Barkhane est-elle devenue une guerre sans fin pour la France ? La question s’est posée lors d’un débat longuement anticipé au Sénat le 9 février, résumé dans Le Point Afrique. L’historien et militaire Michel Goya, auditionné par le Sénat à ce sujet l’an dernier, offre une autre approche au bilan de guerre dans son blog « La voie de l’épée. » Selon Goya, il s’agit également d’analyser la guerre en termes de « taux de pression » infligé à l’ennemi et de « concentration des efforts », afin de définir un horizon de victoire au Sahel.

 

Pourquoi les Français sont-ils vaccino-sceptiques ? Pour Émile Chabal, il s’agit d’une manque de confiance envers l’État, et non en la science. L’erreur d’Emmanuel Macron, technocrate par excellence, est de se préoccuper avant tout des sondages d’opinion. Les « collectifs citoyens » qu’il a organisés autour de la question du vaccin n’ont fait qu’exacerber le scepticisme public. Pour Chabal, Macron a manqué une opportunité de faire preuve de leadership, avec des conséquences graves pour la réponse française à la Covid-19, aussi bien que pour ses chances de réélection en 2022.

 

Depuis l’élection de Donald Trump en 2016, de nombreux commentateurs ont cherché à comparer la situation actuelle aux États-Unis à la République de Weimar. Mais selon l’écrivain américain John Ganz, notre présent ressemble plutôt à la IIIe République française. C’est le sujet de son newsletter « Unpopular Front », qui a pour objet de comprendre et présenter aux lecteurs du XXIe siècle le monde politique et culturelle de la Belle Époque et surtout l’Affaire Dreyfus. Dans les analyses de Ganz, nous découvrons une France où l’on s’inquiète en permanence du déclin culturel ; où des théories complotistes et des sentiments nationalistes prolifèrent ; où la présence des membres des minorités aux rangs de l’élite fait scandale ; et où chacun doit choisir son camp.

 

Rachel Johnston-White et Joseph Peterson voient une analogie entre la politique de laïcité française dirigée contre les musulmans français et la politique de la IIIe République envers le catholicisme, en particulier envers les jésuites. Écrivant pour la Los Angeles Review of Books, les auteurs notent qu’il est ironique que la laïcité soit devenue aussi populaire auprès d’importants catholiques français. Plus tard au XXe siècle, le mouvement en faveur de la démocratie chrétienne ainsi que la guerre d’Algérie ont rendu improbable une alliance entre musulmans et catholiques. Mais les hommes et femmes politiques, ainsi que les chefs religieux d’aujourd’hui feraient bien de reconnaître que les catholiques et les musulmans ont tous deux été confrontés à des attaques similaires de l’État laïc.

 

Photo Credit: Philip Strong, via Unsplash.

Tags: , , , , , , , , , ,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *