D-LAB

The Democracy LAB (D-LAB) builds on John Dewey’s project for a “democratic” educational experience.

 

Dewey argued that educational experience and democracy combine through a dual mission. The aim of education, he argued, is to “generate greater reliance upon the recognition of mutual interests” and “continuous readjustment through meeting new situations.” Building from this observation, the D-LAB combines Dewey’s insights into education and democracy with recent pedagogical trends, especially in design-thinking. The projects focus on generating new opportunities to build a mutual interest based on individual differences and provides a context for the deployment of this mutual interest towards solving a specific problem of our contemporary democracies. The D-Lab contributes to forging novel democratic practices by providing an experimental space for conceptualizing problems and devising potential solutions.

 

In 2018-2019, the D-LAB will be led by Stephen Sawyer (AUP) and Peter Hägel (AUP)  to focus on the question of global citizenship. In our current age, citizenship is undergoing major transformations, in practice as in theory. Migrants destroying their passports, states offering citizenship for sale, an increasing number of people holding multiple passports and studying as well as living between countries – what do such realities entail? As global governance gains traction, as civil society explodes national boundaries, and as individual experience outstretches regional integration, citizenship is confronted with a profound problem of scale. And yet, as attractive as the idea might sound, what might global citizenship actually consist of? What rights and what duties for a global citizen? This D-Lab explores poses these questions in very concrete terms, searching for practical and even quotidian responses.

 

Le D-LAB (le Démocratie LAB)  s’appuie sur le projet de John Dewey pour promouvoir une expérience éducative « démocratique

 

Dewey combine l’expérience éducative et la démocratie à travers une double mission. Selon lui, le but de l’éducation est de « faire davantage appel à la reconnaissance des intérêts mutuels » et à « un réajustement continu en répondant à de nouvelles situations ». À partir de cette observation, le D-LAB combine les idées de Dewey sur l’éducation et la démocratie avec les innovations récentes dans la pédagogie du « design-thinking ». Les projets se concentrent sur la création de nouvelles opportunités pour reconnaître nos intérêts mutuels autour d’un problème spécifique dans nos démocraties contemporaines. Le D-Lab contribue au développement de nouvelles opportunités démocratiques en fournissant un espace expérimental pour formaliser les problèmes et pour concevoir des solutions potentielles.

 

En 2018-2019, le D-LAB sera dirigé par Stephen Sawyer (AUP) et Peter Hägel (AUP)  et se focalisera sur la question de la citoyenneté mondiale. À notre époque de mondialisation, la citoyenneté subit des transformations majeures, en pratique comme en théorie. Les migrants détruisent leurs passeports, les États qui mettent la citoyenneté en vente, un nombre croissant de détenteurs de passeports multiples ou citoyens qui vivent entre plusieurs pays. Alors que la gouvernance mondiale prend de l’ampleur, que la société civile explose les frontières nationales et que l’expérience individuelle dépasse l’intégration régionale, la citoyenneté est confrontée à un profond problème d’échelle. Et pourtant, aussi attrayante que l’idée puisse paraître d’une citoyenneté globale, en quoi consisterait réellement un tel statut ? Qu’impliquent de telles réalités ? Quels droits ? Quels devoirs ? Quelles possibilités pour un citoyen du monde ? Ce D-Lab explore ces questions en cherchant à formaliser de problèmes très concrets et apportant des réponses pratiques, voire quotidiennes.